(c) Télé Star

Cabu est de ceux qui m’ont donné envie de dessiner

La tuerie d’hier a traumatisé du monde pour un tas de raisons. Moi, c’est surtout la mort de Cabu qui me chamboule. Cabu, il était un peu… comment dire… comme un oncle ou un cousin.  En tout cas, comme un proche. On doit être nombreux, dans la génération des 40 – 50 ans, à avoir ce sentiment, non ?

Quand j’étais gamin, j’étais pris chaque mercredi d’une incorrigible envie de griffonner.  À la télé, chez Dorothée, un type aux cheveux au bol et aux lunettes rondes m’inspirait. Cabu est de ceux qui m’ont donné envie de dessiner.

Sa mort violente aux côtés d’autres innocents intervient au moment ou je peaufine les aventures de Riff et Idjann. Alors, je me plais à rêver que Cabu a été téléporté vers un monde plus doux, moins cynique. Qu’il a été recueilli par mes deux héros qui, à leur façon, fuient les manigances d’un drôle de système. Je l’ai représenté avec les coudes sur leurs épaules, comme s’il était leur père spirituel, car Cabu a été motivant pour dessiner étant jeune. Voilà ce qui a inspiré le dessin ci-dessous…

Cabu est-il téléporté dans un monde plus doux ?
Cabu a-t-il été téléporté vers un monde plus doux ?

J’en profite pour partager avec vous quelques souvenirs d’enfance, en hommage à celui qui m’a donné envie de faire ce métier.

&nbsp ;

À bientôt !

Philhoo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Image CAPTCHA