La téléportation : retouches sur le story-board !

Pic-20160706-001
J’ai ajouté une  séquence complète pour donner plus de profondeur à l’intrigue.
Je sais… vous êtes déçus ! J’ai un an de retard ! Mais avec les difficultés de mon travail, viré de chez Zéphyr (avec en plus un album non publié qui restera dans les placards), j’avoue avoir un peu marqué le pas en début d’année, fatigué d’autant de déconvenues depuis ces 15 dernières années.

Mais bien que cette fin de contrat m’ait mis dans la « mouscaille » je ne désespère pas de devenir autonome. La bonne nouvelle depuis ? … c’est que l’argent récolté sur ulule.fr a été investi dans du matériel performant pour imprimer et relier des livres de bd. J’ai aussi été aidé par un ami et ma famille, la somme receuillie n’ayant pas été suffisante. Bientôt Je vous enverrai donc un livre entièrement réalisé par mes soins, du scén&rio à la fabrication, avouez que c’est chouette ! Cette fois, je suis déterminé à boucler l’album pour octobre ! Une quinzaine de pages à finaliser par mois c’est le rythme que je me suis imposé.

Voilà donc en attendant quelques photos de mon travail en cours.

Salutations et à très bientôt !

« La Téléportation » et sa maison d’édition : ça avance !

Dans un précédent billet, j’évoquais mon ambition de contribuer à mettre sur pied une  petite maison d’impression, d’édition, de communication et de distribution au service des auteurs de B.D.

Ce projet est à présent bien avancé. Reste à régler un certain nombre de points techniques et administratifs avant de pouvoir en dire plus sur ses prestations, ses engagements et ses tarifs… Mais je peux d’ores et déjà assurer que l’idée est de pouvoir offrir des services bon marché.

Cette opération, je le rappelle, n’est pas destinée à brasser beaucoup d’argent. Ce qui l’a motivée, comme je l’écrivais ailleurs, « c’est mon désir d’éliminer l’emprise destructrice sur mon travail des gros éditeurs : je ne veux plus être l’esclave de leurs lubies, desiderata et mauvaises idées ». Vous êtes peut-être vous aussi, auteurs et dessinateurs, en quête d’émancipation. Sans doute trouverez-vous un intérêt à vous associer à ce projet.

Cette structure en train de naître sera le cadre de la publication de ma série, la Téléportation. Cette maison se propose d’être aussi la vôtre : elle sera bientôt en mesure de soutenir vos propres projets d’une manière ou d’une autre.

Que vous débutiez ou non dans la B.D., n’hésitez pas à m’en parler à l’occasion ! On a certainement beaucoup à échanger à propos de nos besoins communs ou respectifs.

Grâce à vous, Idjann et Riff prendront vie !

C’est fait. Trois mois sont déjà passés pour la souscription à la Téléportation. Nous avons atteint et même dépassé notre objectif, la jauge minimale de 4 000 euros ! Je tiens à remercier mon épouse Carole, Stéphane Lamek et son frère Johan pour leur précieuse aide et leur dévouement. J’espère que la réalisation de ce premier tome permettra la création de notre maison d’édition et de communication qui s’appellera « la Libre Édition » ou « les Éditions de l’araignée ».

Ce n’est pas une  telle opération qui me fera gagner beaucoup d’argent, mais elle me servira à éliminer l’emprise destructrice sur mon travail des gros éditeurs. Je ne veux plus être l’esclave de leurs lubies, desiderata et mauvaises idées. Finis les délais impossibles à tenir qui me privent de soirées, les réflexions contre-productives car démotivantes. Oubliés les rapports houleux avec des scénaristes imposés (beaucoup de dessinateurs voient de quoi je parle). Je ne veux plus être un esclave des grosses maisons d’éditions. Ici, je ferai tout du scénario à la couleur en passant par la commande de l’impression et son contrôle, ainsi que la vente des albums (en partie). Le rêve, quoi !

L’impression qu’ils existent vraiment

La Téléportation n’est pas que la narration d’une course-poursuite de Riff et Idjann poursuivis par les autorités. C’est une  réflexion sur notre système transposé sur une autre planète. Il ne s’agit pas à proprement de S.-F. — avec ses designs inouïs, ses belles mécaniques et ses décors de folie —, mais j’aime surtout dessiner des personnages vivants qui, je l’espère, vous donneront l’impression qu’ils existent vraiment. Je vais tenter de vous faire rire, vous surprendre, peut-être même vous faire pleurer (mais si !).

Je vous remercie tous pour votre confiance et pour votre souscription qui a atteint, pour certains, de fortes sommes dont un record de 750 euros ! Certains se sont privés pour que mon projet aboutisse, cela fait réfléchir… Quelqu’un (un pur lecteur de B.D.) m’a donné des chèques à encaisser chaque mois pour que cela passe dans son budget. Sans tous ces efforts, mon album n’aurait pas pu sortir avant 10 ans.

Vous surprendre

Personnellement, je suis fier de mes trouvailles scénaristiques. Je suis certain de vous surprendre. Depuis que je travaille sur cette idée, le temps passe et j’ai vu au cinéma des choses qui s’y apparentaient, mais je ne pense pas qu’une autre version de mon histoire existe.

Je travaille sur la fin de mon album Normandie Niemen (tome IV) en ce moment, et je pense pouvoir reprendre la Téléportation en juillet.

Ce projet coûte cher. Si la souscription est désormais fermée  chez Ulule, elle continue ici, sur ce site, par l’onglet « Soutenir le projet de “ la Téléportation ” ». Continuez à soutenir la Téléportation, parlez-en, faites circuler l’info ! La possibilité pour vous d’avoir votre trombine dans la B.D. reste ouverte !

Encore une  fois, merci à tous !

Amicalement,
Philhoo

Rassemblera-t-on 4 500 euros pour « la Téléportation » ?

Le pallier des 4 000 euros est atteint !

Grâce à vous, je me lance vraiment confiant dans l’aventure de l’édition indépendante. Quoiqu’il arrive, une  partie des frais de fabrication du premier tome de la Téléportation est ici assurée. MERCI !

Il reste encore quelques jours, le projet dans son ensemble est ambitieux (4 tomes + création d’une maison d’édition), alors, si vous êtes toujours partants, on continue ?

Nouvel objectif : 4 500 euros

RAPPEL : je vous fais le portrait de votre choix dans la B.D. (le vôtre ou celui d’une personne que vous souhaiteriez épater) contre une  souscription de 200 euros (ce qui est très en deçà de la souscription initiale !). Cela étant, même les soutiens les plus modestes sont utiles…

Merci encore !

Philhoo

Offrez à l’amour de votre vie son portrait dans « la Téléportation» !

Comment lui dire « Je t’aime » ? Voici une  grande idée : faites en sorte que son visage figure dans la future B.D. de Philhoo. C’est à votre portée…

Philhoo est en train d’affiner les dessins du premier tome des aventures d’Idjann et Riff. C’est un monument, il en a encore pour quelques mois… Au fil des pages, le dessinateur se ferait un plaisir de donner à l’un des figurants de cette haletante histoire la jolie trombine de l’amour de votre vie.

La fondation tome 2 - p08_1

Alors, comment faire pour obtenir votre portrait ou celui de la personne de votre choix dans la Téléportation ? Vous souscrivez à la Téléportation, soit en passant par Ulule, soit directement ici, par le blog, par l’onglet « Soutenir le projet de “ la Téléportation ” ». Le portrait dans le livre vous coûtait jusqu’à présent 450 euros (c’est ce qui est encore écrit sur le site d’Ulule, simplement parce que, techniquement, on ne peut pas modifier ce qui y est écrit au titre des contreparties…). Cependant, à partir de maintenant, vous l’obtenez pour une  souscription de 200 euros. Notez que pour 50 euros de plus (soit 250 euros seulement), vous recevrez chez vous la planche originale où figure ce portrait. N’oubliez pas de faire parvenir à Philhoo de bonnes photos !

84pourcent

Vous avez sans doute remarqué que, à ce jour, c’est-à-dire à 18 jours de la clôture chez Ulule, 84 % de la somme minimale sont rassemblés. Le projet Téléportation sera financé et verra le jour, donc. C’est une  certitude.

Sincèrement, merci à tous !

« La Téléportation » : les héros cachés dans un sous-bois

Bonjour ! Voici un travail en cours sur la Téléportation.

Dans cette scène, les deux héros, Riff et Idjann, se cachent dans un sous-bois. Un animal fantastique, sorte de cheval volant en voie d’extinction, les accompagne. Voici la première étape de construction du dessin.

sous-bois1

Dans l’étape 2, j’ai relevé le personnage volant pour qu’on comprenne mieux la scène. Le dessin est destiné à paraître en toile de fond d’un dépliant, ça doit rester lisible.

sous-bois2

L’étape 3 est celle de l’encrage.

sous-bois

J’en suis maintenant à la couleur. Je vous publierai bientôt le dessin achevé.

À bientôt !
Philhoo

 

 

Philhoo en signature à Fort-Mardyck ce week-end

Les festivals s’enchaînent : j’étais le week-end dernier à Gondecourt, je serai ce week-end à Fort-Mardyck, à deux pas de Dunkerque. Déjà importants pour les auteurs en général, ces rendez-vous sont particulièrement importants pour moi en ce moment : ils me donnent des occasions de parler de la Téléportation, projet en cours de financement participatif chez Ulule.

D’ailleurs, à ce jour, à trente-deux jours de la fin de la collecte de fonds, près de 60 % de la somme de départ sont rassemblés. À Gondecourt, vous y avez contribué à hauteur de 115 euros. Ça me rend très optimiste pour la suite. Vous savez que si on n’atteignait pas les 100 % le jour J, alors les contributeurs seraient remboursés et mon projet tomberait à l’eau. Cette sombre perspective s’éloigne grâce à votre confiance, donc. Je vous en remercie !

Rendez-vous samedi et dimanche au Salon de la BD et du livre de Fort-Mardyck ! La manifestation est placée sous le thème du fantastique, la Téléportation y aura donc toute sa place…

Je n’étais annoncé que le dimanche dans un premier temps. Finalement, à la faveur d’un désistement, je serai là les deux jours.

Samedi 28 mars de 10 h 30 à 18 h 30 et dimanche 29 mars 2015 de 10 à 18 heures, salle des sports Claude-Jonneskindt, rue Jean-Baptiste-Colbert, à 45 minutes de Lille (A 25), à 1 h 20 de Bruxelles (E 40-A 16, sortie Dunkerque-Port Est).

Philhoo, invité d’honneur de Gondecourt 2015

Ce week-end, à Gondecourt (près de Lille), les paisibles dessinateurs cohabiteront avec de tonitruants amateurs de grattes qui déchirent. J’ai l’honneur d’être l’invité d’honneur de l’atypique festival Rock t’en bulles, dont j’ai réalisé l’affiche officielle de la neuvième édition. Ce festival, vous l’avez compris, est un salon du disque et de la bande dessinée qui présente l’originalité de faire une  belle place à la scène rock vivante.

gondecourt

Les visiteurs pourront bavarder avec une  jeune romancière, mettre la main sur le vieux vinyle ou l’album B.D. d’occasion introuvable qu’ils convoitaient et assister à une démonstration de jeux de rôle.

Côté scène, cinq groupes de rock chaufferont à blanc la salle des fêtes dimanche après-midi.

Entre-temps, les auteurs auront plaisir à bavarder avec les visiteurs, à leur dédicacer leurs albums. Évidemment, je ne manquerai pas de vous parler de la belle évolution de mon grand projet, la Téléportation, dont la souscription chez Ulule dépasse les 55 % à quarante-deux jours de sa clôture ! Je compte sur vous pour préacheter rapidement cette aventure, et d’en parler autour de vous : c’est de cette façon que des auteurs trouvent le moyen de publier leur travail.

stremy2

À très bientôt, donc !

Philhoo

9e salon du disque et de la B.D., samedi 21 et dimanche 22 mars 2015, de 9 à 18 heures, salle des fêtes Joseph-Deman, rue Joseph-Poissonnier, Gondecourt (59).

Dessinateur, illustrateur, scénariste